de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

Plongée vers l’intime à la Fondation Carmignac

0

commentaire

Douceur de septembre, lorsque la lumière se fait dorée et que le soleil ne brûle plus, mais caresse et réconforte. Les journées au bord de l’eau sont particulièrement délicieuses. Et si cette eau est la Méditerranée qui entoure l’île de Porquerolles, la sensation de calme et de quiétude n’en sera que plus grande. Et si l’on veut prolonger ou alors amplifier ce sentiment de bien-être (et qu’on se trouve, bien sûr, à Porquerolles), il faut aller voir l’exposition qui se tient jusqu’à début novembre à la Fondation Carmignac et qui est une des plus belles depuis l’ouverture de ce lieu.Car […]

lire la suite .../ ...
Une rentrée parisienne en peinture

0

commentaire

Dans mon précédent post (cf Cristof Yvoré, Gilles Barbier, les Marseillais à Bruxelles – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)), je mentionnais les noms de Mireille Blanc et de Milène Sanchez, deux peintres que le commissaire Joël Riff a sélectionnées pour faire écho au travail de Cristof Yvoré à la Verrière Hermès de Bruxelles. Il se trouve que ces deux artistes exposent actuellement à Paris, à quelques pas l’une de l’autre, galerie Anne-Sarah Bénichou et galerie Claire Gastaud. L’exposition de la première s’intitule Glaçages et elle présente des toiles de différents formats qui toutes représentent des restes, des rebuts ou des […]

lire la suite .../ ...
Cristof Yvoré, Gilles Barbier, les Marseillais à Bruxelles

0

commentaire

Hasard de la programmation, deux artistes marseillais exposent en ce moment dans la capitale belge. Le premier, Cristof Yvoré, qui a les honneurs de la Verrière Hermès, est malheureusement décédé il y a déjà dix ans et c’est un artiste dont il a souvent été question dans ces colonnes (cf, par exemple : Cristof Yvoré ou la solitude en peinture – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)). Chantre de la solitude, du silence, de la contemplation, Cristof Yvoré est un des peintres les plus importants de sa génération, qui est trop longtemps resté dans l’ombre, mais à qui on restitue progressivement la […]

lire la suite .../ ...
Suzy Solidor, chanteuse et muse à la fois

0

commentaire

Il est des expositions qui ne payent pas de mine, mais qui sont de petits bijoux. C’est le cas de l’exposition Suzy Solidor, une vie d’images, qui se tient au Château Grimaldi de Cagnes-sur-Mer. Suzy Solidor, pour ceux qui ne la connaitraient pas, était une chanteuse et actrice née en 1900 à Saint-Malo, qui prétendait descendre du corsaire Surcouf et dont le vrai nom était Suzanne Marion. C’est parce qu’elle grandit près de la Tour Solidor, à Saint-Servan, qu’elle décide plus tard d’utiliser cette appellation comme nom de scène. Après la première Guerre, elle monte à Paris et devient célèbre […]

lire la suite .../ ...
L’EAC de Mouans-Sartoux pense développement durable

1

commentaire

On ne louera jamais assez l’EAC (Espace de l’art concret) de Mouans-Sartoux, qui abrite la donation Albers-Honegger. Outre qu’il constitue une halte apaisante et rafraichissante dans un contexte souvent agité, il propose toujours une programmation pointue, qui fait appel à des artistes exigeants. Cet été, dans le bâtiment récent destiné à accueillir la donation, c’est Cécile Bart et Ode Bertrand qui sont amenées à dialoguer entre elles et avec l’ensemble de la collection. Et une exposition est aussi consacrée à Jean-Pierre Bertrand, qui, malgré son nom de famille, n’a aucun lien de parenté avec Ode (celle-ci étant la nièce d’Aurélie […]

lire la suite .../ ...
Pol Taburet, Thu-Van Tran, revenir aux sources

0

commentaire

Pol Taburet et Thu-Van Tran ont plusieurs points en commun. Ils sont français, mais originaires d’un pays ou d’une culture qui nourrissent leur travail, le premier les Antilles et la culture caribéenne, la seconde le Vietnam. Ils sont tous les deux collectionnés par François Pinault et ont pris une place importante sur la scène artistique de notre pays, même s’ils n’appartiennent pas à la même génération (il est né en 1997, elle en 1979). Ils exposent tous les deux actuellement, le premier à Lafayette Anticipations, la seconde au Mamac de Nice. Pol Taburet a fait une ascension fulgurante en quelques […]

lire la suite .../ ...
L’été de Saint-Paul

L’été de Saint-Paul

0

commentaire

L’évènement de l’été, à Saint-Paul-de-Vence, c’est la réouverture – avec une exposition consacrée à Jean-Paul Riopelle – de la Fondation Maeght, après plusieurs mois de travaux qui lui ont permis d’agrandir ses espaces de monstration (on y revient bientôt). Et une exposition Toroni à la Fondation CAB. Mais d’autres manifestations viennent animer le célèbre village provençal, comme la Biennale de sculptures, qui en est à sa troisième édition. Après une première autour de sculptures mises en scène pour « habiter » et faire vivre le territoire, une deuxième consacrée au regard de jeunes créateurs sur le village, cette dernière s’inspire de l’univers […]

lire la suite .../ ...
Jeanne Susplugas, George Condo: tout semblait pourtant…

0

commentaire

“Ne pas se fier aux apparences », tel pourrait être le sous-titre de deux expositions qui se tiennent ces temps-ci à quelques kilomètres de distance dans les Alpes-Maritimes, la première dans la Citadelle de Villefranche-sur-Mer, la seconde à la Villa Paloma de Monaco. A Villefranche, l’exposition est due à Jeanne Susplugas, cette artiste française née en 1974 et qui vit entre Paris et Montpellier. Elle succède à Jean-Baptiste Bernadet qui, le premier, l’été dernier, avait investi ce magnifique édifice militaire du XVIe siècle, dont la vocation était de défendre la rade et la ville de Nice des invasions étrangères, et […]

lire la suite .../ ...
Le Mac Val revient à la base

0

commentaire

On associe tellement le Mac Val de Vitry à l’art contemporain que l’on oublie que parmi les 2500 œuvres qui constituent sa collection, bon nombre ne sont pas toutes récentes. En effet, depuis qu’il a été créé, il y a une quinzaine d’années, le Musée s’est appliqué à circonscrire la scène artistique française depuis les années 50 (il est d’ailleurs le seul dans ce cas). Et certaines pièces, donc, datent de ces années-là, des œuvres que l’on peut qualifier « d’historiques » ont été acquises, mais on les avait peu vues ou on les avait un peu oubliées. Pour sa première exposition, […]

lire la suite .../ ...
Saison d’été au Palais

Saison d’été au Palais

0

commentaire

Depuis qu’il en a pris la direction, il y a plus d’un an, Guillaume Désanges a progressivement imprimé sa marque au Palais de Tokyo. Moins d’expositions, une gestion plus écolo-responsable du bâtiment, une programmation plus articulée et plus structurée, ce que le Centre d’art parisien a perdu en bouillonnement et en effervescence, il l’a gagné en clarté et en lisibilité, comme s’il était entré dans une phase plus adulte. La preuve en est avec la saison d’été qui vient de s’ouvrir et qui se compose quand même de trois expositions individuelles et une collective. Mais comme l’été, il fait très […]

lire la suite .../ ...
Lisa Yuskavage, Ron Mueck: Stars des nineties

0

commentaire

L’art contemporain américain aura souvent été source de nombreux malentendus. On a mis longtemps, nous européens, héritiers de toute une tradition culturelle, à accepter ce mélange de culture low et high, populaire et savante, venant de la bande dessinée ou de la publicité et faisant référence aux œuvres classiques. On ne pouvait que regarder avec une certaine condescendance les allusions à Mickey ou à MacDo. C’est ainsi que des artistes comme Andy Warhol et Jeff Koons ont été souvent décriés, parfois avec raison, parce qu’on ne voyait que l’aspect commercial, la manière d’attraper le chaland, mais parfois aussi à tort, […]

lire la suite .../ ...
Aux coulisses de l’histoire et de la mémoire

0

commentaire

Je dois l’avouer : je ne connaissais pas le travail de Taysir Batniji, cet artiste franco-palestinien qui expose actuellement au Pavillon Carré de Baudouin. Pourtant, ce n’est plus un jeune artiste (il est né en 1966) et il a eu droit à une importante rétrospective au Mac Val en 2020/2021, c’est-à-dire en plein confinement. Mais j’étais passé à côté et je ne savais donc pas à quoi m’attendre en me rendant à Ménilmontant, dans cette ravissante « folie » du XVIIIe siècle initialement conçu comme un lieu de fêtes et de villégiature et qui, depuis, 2007, est devenu un centre culturel géré par […]

lire la suite .../ ...
Tacita Dean, paysages intimes

0

commentaire

Dans le premier volet de l’exposition Avant l’orage qui se tient actuellement à la Bourse de Commerce (cf Avant et après l’orage – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)), il y avait déjà un magnifique dessin à la craie de Tacita Dean qui représentait des nuages – ceux qu’elle voulait attraper lorsqu’elle était enfant – et témoignait de l’instabilité et de la fragilité de notre monde. On retrouve ce dessin à l’entrée du second volet, mais il est entouré de bien d’autres, car l’artiste britannique, qui vit désormais entre Berlin et Los Angeles, y est à l’honneur. Elle a pris en […]

lire la suite .../ ...
Rebecca Warren, Mildred Thompson, Christine Safa: redécouvertes et confirmation

0

commentaire

Très célèbre en Angleterre, Rebecca Warren l’est beaucoup moins en France. Pourtant, elle est de la génération des Young British Artists, les Damien Hirst, Tracey Emin ou Sarah Lucas qui ont commencé à exposer dans les années 90. Et comme eux, elle a fait ses études au fameux Goldsmiths College de Londres. Mais alors qu’ils se tournaient vers les pratiques conceptuelles, les installations ou les assemblages, Rebecca Warren, elle, a préféré des techniques de sculptures plus traditionnelles comme le modelage, puis la fonte en bronze, et ne s’est jamais détournée de la figure humaine, même si son travail n’est pas […]

lire la suite .../ ...
Du poil, du cheveu et de la récupération

0

commentaire

Décidément, le Musée des Arts décoratifs ne cesse de nous surprendre. Après la passionnante exposition, l’automne dernier, consacrée à Elsa Schiaparelli, cette styliste qui a si souvent fait appel aux artistes, il met à l’honneur ce printemps le poil et les cheveux, ces attributs que l’espèce humaine partage avec les animaux, mais qu’elle a toujours domptés à des fins morales et esthétiques et qui ont tellement participé, en Occident, à la construction des apparences. C’est un sujet qui peut sembler anecdotique, mais qui est révélateur, en fait, de bien des modes et de bien des idéologies. Ainsi, dès les premières salles, […]

lire la suite .../ ...
Au Musée de Dole, Anthony Cudahy fait la conversation

0

commentaire

Conversation est le titre de l’exposition que le jeune peintre américain Anthony Cudahy (né en 1989) propose à partir d’aujourd’hui au charmant et audacieux Musée des Beaux-Arts de Dole. « Conversation », parce que l’acte de peindre est à lui seul une conversation avec les maîtres du passé, parce que la peinture est un genre tellement référencé qu’il ne peut s’exercer en dehors de tout contexte, parce qu’à chaque fois qu’un peintre lève son pinceau, il ne peut s’empêcher de penser à ce que d’autres, bien avant lui, auraient fait à sa place. Et « conversation », parce qu’il a choisi de dialoguer avec […]

lire la suite .../ ...
Autour de Paris

Autour de Paris

0

commentaire

Aujourd’hui, pas de point commun entre les expositions dont il est question dans ce post, si ce n’est qu’elles se tiennent toute en banlieue parisienne. La première a lieu à la Fondation Arp, à Clamart, un lieu que l’on ne connaît pas assez et qui fut la maison dans laquelle vécurent Jean Arp et son épouse, Sophie Taeuber. C’est elle, d’ailleurs, qui a construit cette maison moderniste et qui y est aujourd’hui à l’honneur, à l’occasion des quatre-vingt ans de sa mort. Née en Suisse en 1889, élevée par une mère sensible à l’art et qui accueille des étudiants en […]

lire la suite .../ ...
La parole aux femmes

La parole aux femmes

0

commentaire

S’il est une bonne nouvelle dans l’histoire de l’art des ces dernières années, c’est la reconnaissance de plus en plus grande des artistes femmes. Ce phénomène n’est pas récent, on a déjà pu l’observer, entre autres, depuis l’exposition elles©centrepompidou en 2009, à Beaubourg, qui mettait pour la première fois en lumière les artistes femmes de la collection, mais il a pris de l’ampleur ces derniers temps, en particulier dans le sillage du mouvement #metoo. On ne peut bien sûr que s’en réjouir et on espère qu’il va continuer et même s’amplifier, mais force est de constater qu’à l’instar d’autres qui […]

lire la suite .../ ...
Paris-Bruxelles (Ariane Loze, Marion Verboom)

0

commentaire

Ariane Loze occupe une place un peu à part dans le monde de l’art contemporain. Venant du théâtre, elle écrit des textes très précis qu’elle interprète elle-même et qu’elle met en scène dans des vidéos où elle apparait le plus souvent seule. En fait, elle endosse tous les rôles dans un pari fou où elle prend un plaisir évident à changer de costumes et de coiffure et à jouer aussi bien des rôles masculins que féminins. Mais là où une Cindy Sherman cherchait, dans un esprit militant, à montrer toutes les représentations dans lesquelles était enfermée la femme, Ariane Loze, […]

lire la suite .../ ...
Judit Reigl et le corps masculin

0

commentaire

Dans mon précédent post (cf Sexe, tendresse et autres fébrilités – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)), je vous parlais du regard que les femmes, en art, ont posé sur le corps masculin, après des siècles de regard masculin sur le corps féminin. C’est exactement le sujet de l’exposition collective qui vient de s’ouvrir chez Kamel Mennour, sous la houlette de Christian Alandete, qui a rejoint la galerie il y a un an, après avoir été longtemps chargé des relations avec les artistes contemporains à l’Institut Giacometti. Dans un brillant texte affiché à l’entrée du grand espace de la rue du […]

lire la suite .../ ...