de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art
Facéties en tous genres

Facéties en tous genres

Dans mon précédent billet (cf http://larepubliquedelart.com/les-frontieres-de-lart/), j’évoquais les frontières de l’art et les dérives que certains franchissements pouvaient occasionner. Je faisais allusion à cet effet à l’exposition Takashi Murakami qui se tient actuellement à la galerie Perrotin et dans laquelle l’artiste japonais montre comment des oeuvres peuvent passer du statut de toile à celui de sacs à main, c’est-à-dire comment l’objet a priori sacralisé qu’est le tableau peut, dans la grande tradition pop, devenir un objet utilitaire. Emmanuel Perrotin, bien qu’il se soit un peu assagi aujourd’hui, fait d’ailleurs partie de ces galeristes qui aiment les transgressions, qui pensent que l’art ne peut avoir de sens que s’il frappe les esprits et s’inscrit dans le débat de société, comme il l’a prouvé, par exemple, avec les premières expositions de Maurizio Cattelan, qui sera célébré, prochainement, à la Monnaie de Paris, ou avec l’artiste JR qui est intervenu aussi bien au Panthéon que sur la pyramide du Louvre. Parfois, cela donne le pire, comme l’exposition Girls réalisée avec le musicien Pharrell Williams (l’auteur du tube interplanétaire « Happy »), qui n’était que prétexte à showbiz branché et lucratif, mais à d’autres moments, cela aboutit à des initiatives qui secouent favorablement le landernau et […]

lire la suite .../ ...

0

commentaire

Les 10 Articles les plus récents

0

commentaire

Intimes

Golnâz Pâyâni

Au salon de Montrouge qui vient de s’achever, ses œuvres, n’étaient pas les plus spectaculaires : une vidéo et deux broderies et, plus loin – puisque le nouveau commissaire a décidé […]

lire la suite .../ ...