de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art
Pour Sheila Hicks, la couleur est dans le fil

Pour Sheila Hicks, la couleur est dans le fil

A la dernière Biennale de Venise, sur un des grands murs de l’Arsenale, on ne voyait qu’elle : une imposante installation de pelotes de fibres multicolores, qui réjouissait le regard et dans laquelle le visiteur fatigué que nous étions aurait rêvé de s’allonger (Escalade Beyond Chromatic Lands). Depuis plusieurs années, il est vrai, la présence de Sheila Hicks sur la scène artistique (française en particulier) se faisait de plus en plus manifeste : exposition au Palais de Tokyo et à la galerie franck elbaz en 2014, dans le cadre du Festival d’Automne en 2016, dans les bosquets du Château de Versailles en 2017, etc. Un peu partout, on voyait pendre ses monumentaux fils de laine, de lin ou de soie ou s’additionner ses blocs de coton dans des compositions multiples et sans cesse renouvelables. Mais il fallait une rétrospective comme celle qui se tient actuellement au Centre Pompidou pour qu’on mesure à sa juste valeur le travail de l’artiste et qu’on n’y voit pas de simples débordements textiles, joyeux et hédonistes. Et pour cela, il fallait aussi qu’on rappelle la trajectoire de Sheila Hicks, qui est née en 1934 aux Etats-Unis et qui vit depuis le milieu des années 60 à Paris. […]

lire la suite .../ ...

0

commentaire

Les 10 Articles les plus récents

Galerie Christophe Gaillard

De tous les galeristes parisiens, c’est sans doute un des plus atypiques : Christophe Gaillard vient de la musique et du spectacle vivant et il n’a découvert les arts plastiques que […]

lire la suite .../ ...

Edgar Sarin

Edgar Sarin est un drôle d’énergumène. Dans l’exposition du Prix Emerige 2016, qu’il avait remporté, il donnait, en morse, l’adresse où le visiteur devait se rendre pour découvrir la pièce […]

lire la suite .../ ...