de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art
Homme – et monde – sans qualités

Homme – et monde – sans qualités

Avant d’évoquer l’édition 2018 du Prix Ricard, il est peut-être nécessaire de rappeler la vocation et le fonctionnement de ce prix. Fondé il y a maintenant vingt ans par le célèbre fabricant d’apéritif, il a pour but de récompenser un artiste français ou vivant en France de la scène émergente. Pour ce faire, la direction (animée par la très dynamique Colette Barbier) aurait pu faire appel à un collège de commissaires qui se serait réuni pour faire une sélection des artistes qui lui semblaient les plus prometteurs de cette scène, mais il en a été décidé autrement et on a préféré désigner un seul commissaire qui a pour charge d’établir tout seul la liste. Cela a pour inconvénient de n’être pas toujours très représentatif et de refléter surtout les goûts du (ou de la) commissaire (on se souvient de certaines éditions où c’était particulièrement flagrant, comme celle, par exemple, animée par Marc-Olivier Wahler, où mieux valait être amateur de sueur et de boulons pour avoir une chance de figurer parmi les heureux élus). Mais c’est un choix dont il faut accepter la règle et à partir duquel le jury, composé essentiellement de collectionneurs et d’acteurs du monde de l’art, vote […]

lire la suite .../ ...

0

commentaire

Les 10 Articles les plus récents

Galerie Christophe Gaillard

De tous les galeristes parisiens, c’est sans doute un des plus atypiques : Christophe Gaillard vient de la musique et du spectacle vivant et il n’a découvert les arts plastiques que […]

lire la suite .../ ...

Soufiane Ababri

On l’avait remarqué l’an passé, au Salon de Montrouge, avec de petits dessins aux crayons de couleur qui semblaient naïfs, mais qui, quand on les regardait de plus près, se […]

lire la suite .../ ...