de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

Du côté des Carpathes

Du côté des Carpathes

1

commentaire

Non, la Roumanie ne fait pas parler d’elle, en France, que pour les problèmes liés à ses Roms ou à ses chiens errants que le parlement vient d’autoriser à euthanasier. Elle le fait aussi pour sa scène artistique, qui est particulièrement dynamique. C’est ce que montre en tous cas l’exposition Scènes roumaines, qui se tient à l’Espace culturel Louis Vuitton, ce lieu surplombant le magasin du même malletier sur les Champs-Elysées, où il se passe souvent des choses passionnantes et  auquel on accède par un ascenseur qui vous fait perdre tous vos repères en vous plongeant dans le noir (c’est […]

lire la suite .../ ...
Réhabiliter les genres mineurs

Réhabiliter les genres mineurs

2

commentaires

Pendant longtemps, le dessin a été considéré comme un genre mineur, esquisse ou préfiguration de tableau pour le peintre, étude préparatoire pour le sculpteur. Et il n’était pas question de lui consacrer d’expositions entières, sauf s’il était de la main d’un grand maître. Aujourd’hui, le dessin a acquis une autonomie et il se place au même niveau que les autres médiums, certains artistes lui consacrant même l’intégralité de leur carrière. Pourtant, pour bien des créateurs, il ne reste que le meilleur moyen de noter rapidement une idée ou de donner à penser ce que sera l’œuvre ultime. Mais comme notre […]

lire la suite .../ ...
L’art contemporain en quête de respectabilité

0

commentaire

On assiste depuis quelques temps à un étrange phénomène dans les galeries d’art contemporain parisiennes qui ont réussi : outre une volonté de s’agrandir dont il a déjà été question dans ces pages (cf, par exemple, le portrait du galeriste Michel Rein : http://larepubliquedelart.com/michel-rein/), une envie de respectabilité, de se légitimer, de jouer dans la cour des grands en faisant appel à des artistes historiques dont la carrière et le talent sont incontestables. Comme si l’art contemporain était un grand jeu, une sorte de farce dont il était bon de sortir de temps à autre pour prouver qu’on a une autre envergure […]

lire la suite .../ ...
Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi…

3

commentaires

Pour promouvoir Nackte Männer (Hommes nus), la première exposition consacrée au nu masculin dans l’histoire de l’art, à Vienne, l’an passé, on utilisa la photo de Pierre et Gilles, Vive la France, qui montre trois footballeurs black-blanc-beur nus et de face. Cette image fit scandale et il fallut recouvrir, sur les affiches, le sexe des trois garçons d’un bandeau noir. Cette anecdote en dit long sur la pudibonderie qui entoure encore la représentation de la nudité masculine, en particulier dans les lieux institutionnels. Et ce d’autant plus que le nu féminin y est largement représenté, que c’est un genre en […]

lire la suite .../ ...
Pierre Huyghe ou l’exposition en soi

2

commentaires

Je dois l’avouer : jusqu’à présent, je n’étais pas très sensible à l’art de Pierre Huyghe. Ann Lee, la figure de manga abandonnée dont il avait racheté les droits avec Philippe Parreno pour lui donner une nouvelle vie (No Ghost Just a Shell), n’avait pas suscité chez moi la même pamoison que chez bon nombre de mes contemporains. Blanche Neige Lucie, la vidéo qu’il avait réalisée avec l’actrice qui avait été utilisée pour doubler Blanche Neige et qui faisait un procès aux studios Disney parce qu’elle n’avait pas perçu les droits que lui ouvrait son interprétation, ne m’avait pas plongé dans […]

lire la suite .../ ...
Les jeux de pistes de Ryan Gander

Les jeux de pistes de Ryan Gander

0

commentaire

Usant de tous les médiums et de tous les dispositifs pour revisiter, avec un sens très british de l’humour et de la dérision, le champ de l’art conceptuel, Ryan Gander est un artiste brillant. Il fait preuve de beaucoup d’imagination pour mettre en place des circuits où les œuvres se répondent, où le jeu – en particulier le jeu d’enfant – est omniprésent, où les mystères, les énigmes, les rébus dominent, comme dans les « detectiv novels » à la Agatha Christie. En fait, son travail est celui d’une pensée à l’œuvre et en mouvement, un peu comme chez Fabrice Hyber, mais […]

lire la suite .../ ...
Braque dans l’ombre de Picasso

Braque dans l’ombre de Picasso

5

commentaires

« Picasso a-t-il été le malheur de Braque ? », se demande Brigitte Leal, la commissaire de l’exposition Braque qui vient de s’ouvrir au Grand Palais, dans le catalogue qui l’accompagne et dont elle a la responsabilité. Et pour y répondre, elle cite ceux qui ont été les thuriféraires du maître catalan et qui ont relégué Braque à la seconde place : Apollinaire, d’abord, qui, en le qualifiant de « noble, mesuré, ordonné, cultivé », l’inscrivait dans « l’image négative d’un artiste figé dans l’ordre cartésien et post-poussinesque d’une certaine tradition française » et Gertrude Stein qui, dans son Autobiographie d’Alice B. Toklas, prétendait que « le cubisme était […]

lire la suite .../ ...
La rentrée des galeries parisiennes

3

commentaires

La rentrée du monde de l’art a eu lieu et il y avait foule, le week-end dernier, dans les galeries du Marais, qui étaient les premières à vernir. Une première constatation s’impose : le retour en force de la peinture, soit parce qu’elle correspond à un phénomène naturel de l’évolution de l’art (après des années de disgrâce en France, mais en France seulement, la peinture retrouverait la place qui lui est due), soit parce qu’en ces temps de crise, les galeries préfèrent montrer des œuvres plus facilement vendables. Quoiqu’il en soit, on ne peut que s’en réjouir et de Farah Atassi […]

lire la suite .../ ...
Quand les formes deviennent attitude

5

commentaires

C’est à un livre de Marguerite Duras que Yann Chateigné a emprunté le titre de l’exposition qu’il propose actuellement à la Fondation d’entreprise Ricard, pour le 15e Prix de cette fondation, qui sera décerné pendant la FIAC : La Vie matérielle. Dans ce recueil de textes, paru chez POL en 1987, Duras parle de tout et de rien, de son œuvre, de son alcoolisme, de ses amours, des choses de sa vie tout simplement. Et c’est un peu des choses de la vie qu’a voulu parler Yann Chateigné, même s’il faut le prendre d’une manière plus formelle, dans le sens de gestes […]

lire la suite .../ ...
Visages de la femme éternelle

2

commentaires

  Ouvert il y a seulement deux ans, le Musée Bonnard du Cannet, ville où le peintre a passé la dernière partie de son existence, a très vite joui d’une excellente réputation, tant du point de vue du public que celui de la presse et des institutions. Il faut dire que le lieu d’exposition, une villa Belle-Epoque qui était vouée à la démolition, offre des espaces petits, mais clairs et calmes, et que les architectes en charge de les transformer en musée ont su le faire avec goût, sens de la fonctionnalité et intelligence. Il faut dire aussi que depuis son […]

lire la suite .../ ...
Rêver l’architecture

Rêver l’architecture

0

commentaire

C’est autour de l’architecture que le très bel Espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux, qui abrite aussi la collection Albers-Honegger, a organisé ses deux expositions de l’été. La première, qui se tient à l’intérieur même de l’Espace, est consacré à Yves Klein et à Claude Parent et aux projets qu’ils ont élaborés ensemble. Pendant toute sa vie, Klein a collaboré avec les créateurs de son temps (artistes, designers, photographes, etc) et lorsque, autour de 1958, il s’est lancé dans son projet « d’architecture de l’air » (un projet qui tend vers l’immatériel  et envisage des constructions à partir des quatre éléments), il […]

lire la suite .../ ...
Venise 2: démêler et réactiver

0

commentaire

Dans mon précédent billet, je vous ai parlé de l’exposition centrale de la Biennale de Venise, Le Palais encyclopédique (http://larepubliquedelart.com/venise-1-la-biennale-de-tous-les-savoirs/). Aujourd’hui, je souhaiterais vous dire un mot des pavillons nationaux des Giardini. Le Lion d’Or a été attribué au Pavillon de l’Angola, que je n’ai pas pu voir, car il était fermé lorsque je m’y suis rendu. La rumeur dit que ce Lion d’Or a avant tout été attribué pour des raisons diplomatiques. Elle dit aussi que le favori était en fait le Pavillon français d’Anri Sala. Il est vrai que son installation vidéo, Ravel Ravel Unravel, est une pure […]

lire la suite .../ ...
Venise 1: la Biennale de tous les savoirs

0

commentaire

Lors de la précédente Biennale de Venise, on a beaucoup reproché à Bice Curiger, la rédactrice en chef de l’excellente revue suisse Parkett, qui était commissaire de la grande exposition qui se tenait à l’Arsenale et aux Giardini, de n’avoir affiché qu’une liste d’artistes dans l’air du temps, autour d’un concept vague « d’Illuminations » (un des thèmes centraux, en fait, en était la lumière, à l’image de La Cène du Tintoret qu’elle avait placé au centre de l’exposition, mais il est vrai que bien peu d’artistes avaient joué le jeu). Ce n’est certes pas un reproche qu’on pourra faire au commissaire […]

lire la suite .../ ...
Quoi de neuf? Picasso

Quoi de neuf? Picasso

15

commentaires

« Picasso, encore Picasso ! N’a-t-on pas déjà tout dit sur le génial peintre et y a-t-il encore des aspects de son œuvre qui restent à découvrir ? Par ailleurs, son nom n’est-il pas surtout prétexte, pour les organisateurs d’expositions, à faire marcher le tiroir-caisse, car on sait qu’en ces temps de disette, il est encore un des seuls à attirer les foules ? » C’est en fulminant ces mornes pensées qu’on se rend au Grimaldi Forum de Monaco, où est présentée la grande exposition d’été de la Principauté : Monaco fête Picasso. La grande exposition, ou plutôt deux expositions, car sous ce titre générique se […]

lire la suite .../ ...
Papesses modernes et contemporaines

0

commentaire

Camille Claudel est morte il y a soixante-dix ans, à l’asile d’aliénés de Montfavet, à côté d’Avignon, où elle est restée enfermée pendant trente ans. C’est sans doute pour la célébrer qu’Eric Mézil a conçue l’exposition qu’il présente cet été à la Collection Lambert, dont il est le directeur, et qui réunit pas moins de vingt-cinq œuvres de la géniale sculptrice, qui finit abandonnée de tous, de Rodin, bien sûr, son maître et amant, mais aussi de Paul, son frère.  Mais comme la Collection a une vocation avant tout contemporaine, il a voulu confronté son œuvre à ceux d’artistes femmes […]

lire la suite .../ ...
Le grand n’importe quoi

Le grand n’importe quoi

27

commentaires

Les aventures de la vérité, peinture et philosophie : un récit. Quel beau titre ! Et quelle ambition ! C’est celle affichée par Bernard-Henry Lévy pour l’exposition qu’il a conçue cet été pour la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence. Une exposition décidée il y a deux ans (le philosophe est un habitué de Saint-Paul), qui a donné lieu à un épais catalogue paru chez Grasset  et surtout à un prêt considérable d’œuvres, venues aussi bien de musées que de collections privées, voire même à la création d’œuvres spécialement créées pour l’évènement  (une grande toile de Kiefer, par exemple, ou une photo de […]

lire la suite .../ ...
Tout Nice pour Matisse

Tout Nice pour Matisse

2

commentaires

Matisse – Nice : une histoire d’amour qui a duré près de quarante ans, depuis le premier séjour du peintre en 1917, à l’Hôtel Beau-Rivage, jusqu’à sa mort en 1954. Entre-temps, il y a beaucoup déménagé, s’est même replié à Vence, pendant la Guerre, pour éviter tout risque de bombardement lors du débarquement en Provence, mais est toujours resté fidèle à la Côte d’Azur et à cette lumière incomparable qui a tant changé son regard sur le monde et lui a permis de peindre tant de chefs-d’œuvre. A tel point qu’après sa mort, sa famille a fait don à la ville […]

lire la suite .../ ...
L’été des expos parisiennes

0

commentaire

C’est l’été et, comme chaque année, la scène artistique parisienne s’assoupit et laisse place aux biennales et festivals avant de redémarrer en force en septembre, dans la perspective de la FIAC qui se tiendra à la fin du mois d’octobre. Mais pour ceux qui resteront dans la Capitale ou pour ceux qui y passeront quelques jours, de nombreuses galeries joueront les prolongations et les institutions, bien sûr, resteront ouvertes. Côté galeries, on peut signaler l’exposition James Turrell qui se tient à la galerie Almine Rech. Avec l’exposition Dynamo qui se tient encore au Grand Palais ou l’exposition Ann Veronica Janssens […]

lire la suite .../ ...
Au-delà du pop, l’art

Au-delà du pop, l’art

0

commentaire

L’été, c’est l’heure des expositions ludiques, rafraîchissantes, gaies. C’est la raison pour laquelle à côté de l’exposition Hantai, plus subtile et  raffinée, le Centre Pompidou propose une exposition d’un peintre célèbre, mais qui n’avait jamais eu de rétrospective complète à Paris et qui est a priori d’un accès plus facile : Roy Lichtenstein. A priori, mais a priori seulement, car – et cela, cette version parisienne d’une exposition qui a déjà été montrée aux Etats-Unis et à Londres le montre bien -, l’œuvre de cet artiste est plus complexe qu’il n’y paraît. Né en 1923, Lichtenstein s’est fait connaître dans les […]

lire la suite .../ ...
Des vagues bonnes à surfer

Des vagues bonnes à surfer

1

commentaire

La rumeur en disait le plus grand mal. Qu’allait être cette exposition qui portait le titre bateau (si l’on peut dire) de Nouvelles Vagues et qui apparaissait comme un grand fourre-tout estival, où l’on se repose un peu les méninges afin de mieux se concentrer sur les expositions de la rentrée ? Et puis quel était ce concept qui avait consistait à lancer une sorte de concours auprès de jeunes commissaires d’expositions pour les inciter à concevoir des projets d’expositions et à réfléchir ainsi sur le statut de « commissaire » (le mot anglais « curator » étant préféré car il n’a pas de connotation […]

lire la suite .../ ...