de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Entretiens/Portraits

Hélène Guenin veut faire résonner la collection

1

commentaire

Nommée depuis quelques mois à la tête du Musée d’art moderne et contemporain de Nice (le Mamac), après avoir passé de nombreuses années en Lorraine (au Frac, puis au Centre Pompidou-Metz), Hélène Guenin arrive avec un projet bien défini, qui met en avant les questions sociétales, environnementales ou écologiques. Mais cette jeune femme à la volonté bien déterminée sous une apparence toute douce souhaite également montrer que ces préoccupations s‘inscrivent dans la logique de celles exprimées par les artistes de l’Ecole de Nice – dont les Nouveaux réalistes-,  si présents la collection. Et que les expositions peuvent se faire avec […]

lire la suite .../ ...
Fabriquer le citoyen

Fabriquer le citoyen

2

commentaires

Né en marge de « Nuit Debout », à partir du constat que les musées étaient déconnectés et désinvestis des grands enjeux de société actuels, « Musées Debout » s’est fixé pour objectif, en dehors de tout esprit partisan, de « questionner, penser et repenser le musée d’aujourd’hui et surtout de demain ».  Guillaume Kientz, qui en est l’investigateur, est aussi conservateur au Louvre et a été commissaire de l’exposition Velasquez, récemment, au Grand Palais. Il a accepté de nous expliquer les raisons de son engagement. « Je voudrais d’abord dire que je m’exprime en mon nom propre, pas en tant que conservateur au Louvre, mais en […]

lire la suite .../ ...
Patrick Neu: simplicité confondante

15

commentaires

Il est des œuvres comme cela, que l’on ne soupçonnerait pas et qui, lorsqu’on les découvre, vous font vous demander comment on a pu passer à côté si longtemps. Celle de Patrick Neu, par exemple, cet artiste qui bénéficie d’une exposition cet été au Palais de Tokyo, lui qui, en trente ans de carrière, n’a quasiment jamais montré son travail à Paris, à l’exception de deux expositions collectives en 2007, au Louvre et au Musée Bourdelle, à l’invitation de Sarkis, dont il fut l’élève. Il faut dire que l’homme cultive le retrait et la discrétion : « J’ai fait le choix de […]

lire la suite .../ ...
Julien Salaud, vision animale

Julien Salaud, vision animale

1

commentaire

Julien Salaud est un cas à part dans le panorama des jeunes artistes français d’aujourd’hui, une sorte d’OVNI, un garçon dont le travail ne se rattache à aucune tendance ni à aucune école établie.  D’ailleurs, contrairement à la plupart de ses collègues, il n’a pas fait de grande école d’art comme les Beaux-Arts ou la Villa Arson de Nice, mais a suivi son parcours plus atypique :  études scientifiques (biochimie), puis ethnologie, avant d’abandonner la fac pour aller travailler en Guyane auprès d’une association de Protection de l’Environnement, où, pendant plusieurs années, il est resté seul dans la forêt tropicale, à […]

lire la suite .../ ...
Thomas Lévy-Lasne, la peinture maintenant

0

commentaire

Il y a beaucoup d’écrans dans le travail de Thomas Lévy-Lasne : écrans de portable dans lesquels on semble totalement absorbé, écrans d’ordinateur sur lesquels s’affichent les mails que l’on écrit pour communiquer avec un ailleurs, écrans de télévisions que l’on regarde avec ennui ou comme par habitude. Et lorsqu’ils ne sont pas suspendus à quelques cristaux liquides, les personnages qu’il met en scène sont plongés dans la lecture de journaux ou dans la contemplation d’œuvres d’art, classiques ou contemporaines, dans les musées et les grandes expositions. Enfin, lorsqu’ils ne regardent pas, ils dorment dans des chambres aux murs gris que […]

lire la suite .../ ...
Jonathan Binet

Jonathan Binet

0

commentaire

Né en 1984, Jonathan Binet est un des artistes les plus novateurs de sa génération.  Il a déjà exposé au Palais de Tokyo, au CAPC de Bordeaux, au Centre d’art de Neuchâtel et a fait partie des sélectionnés, l’an dernier, pour le Prix Ricard et le Prix Meurice. Sa pratique de peintre, que l’on a souvent associée à la performance, consiste à investir un espace et à jouer avec son architecture (souvent à partir d’un point donné existant) pour donner un sens de lecture aux œuvres et les mettre en résonnance. Mais pour sa seconde exposition à la galerie Gaudel […]

lire la suite .../ ...
Agnès Thurnauer, écriture plurielle

0

commentaire

Agnès Thurnauer peint et sculpte, mais elle écrit aussi. Elle écrit dans ses tableaux et avec ses sculptures comme pour mieux souligner la pensée qui les a fait naître. Mais elle écrit aussi un journal et des notes de travail qui ont été récemment publiés aux Editions des Beaux-Arts. Car pour cette artiste, « écriture » et « pratique d’atelier » ne sont pas contradictoires, mais participent d’un même mouvement, qui est de l’ordre de la performance et qui a pu faire dire que sa peinture était « conceptuelle ». Rencontre avec cette figure singulière, qui a eu une exposition importante au Musée des Beaux-Arts de […]

lire la suite .../ ...
Buren fait tomber les couleurs à l’Opéra

1

commentaire

Invité à concevoir la scénographie de Daphnis et Chloé de Ravel à l’Opéra Bastille, Daniel Buren livre un enivrant ballet de couleurs et de formes géométriques qui montent et descendent des cintres. Pour cette première expérience dans une institution de ce type, le plasticien célèbre pour ses bandes verticales doit renoncer à quelques-uns des principes qui fondent son œuvre, mais les compense par d’autres. Il s’en explique. –La République de l’art : Daniel Buren, vous avez déjà travaillé pour le théâtre, mais jamais pour le ballet. Qu’est-ce qui vous a intéressé dans cette collaboration avec le Ballet del’Opéra de Paris ? Etait-ce […]

lire la suite .../ ...
Armand Jalut coud et fantasme

Armand Jalut coud et fantasme

1

commentaire

Armand Jalut est apparu sur la scène artistique en 2006, avec une exposition chez Michel Rein, la galerie qui le représente toujours, où il montrait des peintures de personnages un peu grotesques, qui mangeaient goulument des « fishs and chips », et des animaux façon calendrier des postes, dont on sentait très vite qu’ils étaient trop jolis pour être honnêtes. C’était un premier jet, non exempt de maladresses, mais courageux de la part d’un artiste qui n’était venu à la peinture, qui plus est figurative, que tardivement, après avoir consacré l’essentiel de ses études à d’autres médiums, dont la vidéo. Et surtout, […]

lire la suite .../ ...
Louise Hervé et Chloé Maillet, de l’anthropologie au cinéma de genre

0

commentaire

Il faut les voir, Louise Hervé et Chloé Maillet, évoquer avec un même sérieux et un look de conférencière straight la vie des Saint-Simoniens et le péplum muet, Pythagore et les monstres ! Avec elles, tous les savoirs sont convoqués, des plus universitaires aux plus gores, sans aucune hiérarchie. Nadine, Michel & Michel, l’exposition qu’elles présentent cette semaine à la galerie Marcelle Alix, est la réactualisation de trois performances qu’elles ont déjà données dans trois lieux différents et qu’elles confient maintenant à de tierces personnes.   –La République de l’art : Quelle a été votre formation et comment vous êtes-vous rencontrées ? –Chloé […]

lire la suite .../ ...
Cristof Yvoré ou la solitude en peinture

3

commentaires

« Nul n’est prophète en son pays » : le proverbe est bien connu et il pourrait passer pour un lieu commun s’il ne se vérifiait tous les jours, dans tous les secteurs d’activités. Pourtant, s’il est un artiste à qui il s’applique particulièrement bien, c’est à Cristof Yvoré, ce peintre français dont le travail est très peu montré dans son pays, alors qu’il est représenté par la Galerie Zeno-X d’Anvers, une des plus importantes galeries de peinture, qui représente aussi Luc Tuymans, Michaël Borremans ou Marlène Dumas et qu’il a déjà été exposé à Berlin et Los Angeles. La peinture, il est […]

lire la suite .../ ...
L’art de la réserve

L’art de la réserve

0

commentaire

    Ce qui surprend dans le travail d’Emmanuel Régent, c’est la manière dont sont juxtaposées, au sein d’une même pratique, des œuvres qui apparemment appartiennent à des formes et des registres différents : des dessins réalistes au feutre noir, extrêmement travaillés, et qui relèvent d’une technique classique ; des peintures sur lesquelles sont étalées, selon un ordre établi,  plusieurs couches de couleurs et que l’artiste ponce pour en révéler le cœur intime, parfois jusqu’à la trame de la toile ; des objets, comme posés là, véritables objets trouvés (un sac ,des bandes de papier de verre bleu) ou à peine modifiés par […]

lire la suite .../ ...
La boucle est bouclée

La boucle est bouclée

0

commentaire

Elina Brotherus s’est faite connaître à a fin des années 90 avec une série de photos, Das Mädchen sprach von der Liebe (« La Jeune Fille parlait d’amour », le titre est emprunté au Voyage d’hiver de Schubert) qui ne laissa personne indifférent : des images brutales, qui racontaient la séparation avec son compagnon d’alors et qui culminaient avec une photo qui la montrait allongée sur un lit, le visage fermé et tourné vers l’extérieur, et dont le titre, I hate sex, résumait bien son état d’esprit. Puis la jeune d’à peine trente ans a été lauréate d’une résidence au musée Nicéphore Niepce […]

lire la suite .../ ...