de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

Papesses modernes et contemporaines

0

commentaire

Camille Claudel est morte il y a soixante-dix ans, à l’asile d’aliénés de Montfavet, à côté d’Avignon, où elle est restée enfermée pendant trente ans. C’est sans doute pour la célébrer qu’Eric Mézil a conçue l’exposition qu’il présente cet été à la Collection Lambert, dont il est le directeur, et qui réunit pas moins de vingt-cinq œuvres de la géniale sculptrice, qui finit abandonnée de tous, de Rodin, bien sûr, son maître et amant, mais aussi de Paul, son frère.  Mais comme la Collection a une vocation avant tout contemporaine, il a voulu confronté son œuvre à ceux d’artistes femmes […]

lire la suite .../ ...
Le grand n’importe quoi

Le grand n’importe quoi

27

commentaires

Les aventures de la vérité, peinture et philosophie : un récit. Quel beau titre ! Et quelle ambition ! C’est celle affichée par Bernard-Henry Lévy pour l’exposition qu’il a conçue cet été pour la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence. Une exposition décidée il y a deux ans (le philosophe est un habitué de Saint-Paul), qui a donné lieu à un épais catalogue paru chez Grasset  et surtout à un prêt considérable d’œuvres, venues aussi bien de musées que de collections privées, voire même à la création d’œuvres spécialement créées pour l’évènement  (une grande toile de Kiefer, par exemple, ou une photo de […]

lire la suite .../ ...
Tout Nice pour Matisse

Tout Nice pour Matisse

2

commentaires

Matisse – Nice : une histoire d’amour qui a duré près de quarante ans, depuis le premier séjour du peintre en 1917, à l’Hôtel Beau-Rivage, jusqu’à sa mort en 1954. Entre-temps, il y a beaucoup déménagé, s’est même replié à Vence, pendant la Guerre, pour éviter tout risque de bombardement lors du débarquement en Provence, mais est toujours resté fidèle à la Côte d’Azur et à cette lumière incomparable qui a tant changé son regard sur le monde et lui a permis de peindre tant de chefs-d’œuvre. A tel point qu’après sa mort, sa famille a fait don à la ville […]

lire la suite .../ ...
L’été des expos parisiennes

0

commentaire

C’est l’été et, comme chaque année, la scène artistique parisienne s’assoupit et laisse place aux biennales et festivals avant de redémarrer en force en septembre, dans la perspective de la FIAC qui se tiendra à la fin du mois d’octobre. Mais pour ceux qui resteront dans la Capitale ou pour ceux qui y passeront quelques jours, de nombreuses galeries joueront les prolongations et les institutions, bien sûr, resteront ouvertes. Côté galeries, on peut signaler l’exposition James Turrell qui se tient à la galerie Almine Rech. Avec l’exposition Dynamo qui se tient encore au Grand Palais ou l’exposition Ann Veronica Janssens […]

lire la suite .../ ...
Au-delà du pop, l’art

Au-delà du pop, l’art

0

commentaire

L’été, c’est l’heure des expositions ludiques, rafraîchissantes, gaies. C’est la raison pour laquelle à côté de l’exposition Hantai, plus subtile et  raffinée, le Centre Pompidou propose une exposition d’un peintre célèbre, mais qui n’avait jamais eu de rétrospective complète à Paris et qui est a priori d’un accès plus facile : Roy Lichtenstein. A priori, mais a priori seulement, car – et cela, cette version parisienne d’une exposition qui a déjà été montrée aux Etats-Unis et à Londres le montre bien -, l’œuvre de cet artiste est plus complexe qu’il n’y paraît. Né en 1923, Lichtenstein s’est fait connaître dans les […]

lire la suite .../ ...
Des vagues bonnes à surfer

Des vagues bonnes à surfer

1

commentaire

La rumeur en disait le plus grand mal. Qu’allait être cette exposition qui portait le titre bateau (si l’on peut dire) de Nouvelles Vagues et qui apparaissait comme un grand fourre-tout estival, où l’on se repose un peu les méninges afin de mieux se concentrer sur les expositions de la rentrée ? Et puis quel était ce concept qui avait consistait à lancer une sorte de concours auprès de jeunes commissaires d’expositions pour les inciter à concevoir des projets d’expositions et à réfléchir ainsi sur le statut de « commissaire » (le mot anglais « curator » étant préféré car il n’a pas de connotation […]

lire la suite .../ ...
Une image peut en cacher une autre

1

commentaire

Clément Rodzieski est un joueur, une sorte de petit Poucet malicieux qui sème ses cailloux pour nous perdre plutôt que pour nous retrouver. Son travail se base sur l’image, son apparition, sa circulation, la manière dont elle est modifiée par les outils de communication actuels tels qu’ordinateurs, photocopieur, scans, etc. « Une image se tient entre deux images, précise-t-il. Elle est le produit de ce qui se passe entre l’une et l’autre. Selon l’irréversible temps et/ou rétroactivement, elle en est le songe, la contraction, la variation et l’agrégat. Elle est aussi le produit de cet espace vide qui les sépare, un […]

lire la suite .../ ...
Retouver l’origine

Retouver l’origine

0

commentaire

Exposer des œuvres contemporaines dans des musées classiques ou des lieux de patrimoine a souvent donné lieu à des contestations et des polémiques. On l’a vu avec Jan Fabre ou Wim Delvoye au Louvre ; on l’a vu avec Jeff Koons ou Murakami au Château de Versailles. A chaque fois, les détracteurs de cette confrontation ont posé les mêmes questions : « Que font ces œuvres dans de tels lieux ? Quel dialogue engagent-elles avec les œuvres déjà présentées ? Ne s’agit pas d’un simple effet de mode ou d’une pure provocation ? »  Dans le cas du Château de Versailles, on a même accusé Jean-Jacques Aillagon, […]

lire la suite .../ ...
Les scènes de Jean Cocteau

Les scènes de Jean Cocteau

0

commentaire

De la chapelle Saint-Pierre de Villefranche-sur-Mer  à la salle des mariages de la mairie de Menton, en passant par la villa Santo Sospir de Saint-Jean Cap-Ferrat, on ne compte plus les interventions de Jean Cocteau sur la Côte d’Azur. Il faut dire que le poète y a vécu de longues années, depuis un premier séjour à Villefranche pour se consoler de la mort de Radiguet et fumer de l’opium jusqu’aux dernières années de sa vie souvent passées  dans la villa de Francine Weisweiller  à Saint-Jean, dont il recouvrit les murs de fresques. Mais jamais aucun lieu d’envergure n’avait regroupé ses […]

lire la suite .../ ...
Ruines d’hier et d’aujourd’hui

0

commentaire

Depuis avril dernier, sous l’impulsion de Nicolas Bourriaud, le nouveau directeur de l’école, les galeries d’exposition des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) ont été entièrement réaménagées et ont repris leur nom historique de « Palais des Beaux-Arts ». Elles se proposent d’accueillir trois expositions thématiques par an, « reflétant, selon le communiqué de presse, le spectre historique couvert par l’école – de ses collections d’art ancien à ses jeunes diplômés, en passant par les courant émergents de l’art d’aujourd’hui et les artistes de la fin du XXe siècle ». Chaque exposition se divisera en quatre parties : la collection des Beaux-Arts, l’exposition collective d’art contemporain, la […]

lire la suite .../ ...
Du personnel à l’universel

0

commentaire

Danh Vo est né au Vietnam, a la nationalité danoise et vit à Berlin. C’est dire si la question d’identité et de différence culturelle le concerne et l’interroge. D’autant qu’il a quitté son pays d’origine en 1979,  à l’âge de quatre ans, sur une embarcation précaire construite par son père, espérant rejoindre les Etats-Unis. Mais le voyage n’alla pas à son terme et c’est au Danemark que la famille s’échoua et se fixa. Il n’y eut donc pas d’entrée dans le port de New York, saluée par le bras portant flambeau de la statue de la Liberté, il n’y eut […]

lire la suite .../ ...
PAGE« First...7891011