de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

Ils sont fous ces Anglais!

Ils sont fous ces Anglais!

0

commentaire

Les Anglais, on le sait, ont le goût de l’excentricité. Ils l’ont prouvé à travers les siècles par des comportements originaux et, dans le domaine vestimentaire, par des tenues extravagantes qui ont peut-être trouvé leur apogée dans les années 60, au temps du « Swinging London ». Et dans le domaine des arts plastiques, nombre de britanniques se sont singularisés par leur positionnement hors du commun, comme le duo Gilbert and George, qui ont fait de leurs corps leur principal outil de travail et, en s’exposant eux-mêmes sur un podium, se sont auto-proclamés « sculptures vivantes ». Grayson Perry semble faire partie de cette […]

lire la suite .../ ...
De la musique avant toute chose

De la musique avant toute chose

2

commentaires

La Fiac se termine ce week-end et il serait vain de vouloir rendre compte de cette foire qui, quoiqu’on en pense, reste parmi les meilleures et les plus qualitatives du monde. Aux lecteurs qui seraient tentés de s’y rendre, malgré le coût élevé du billet d’entrée (38€ en tarif plein), un conseil parmi les stands à ne pas manquer, les « solo-shows »  de trois femmes puissantes : Alicja Kwade chez 303 Gallery, qui joue avec l’espace ; Katharina Grosse chez Gagosian, qui joue avec la couleur ; Ann Veronica Janssens chez Esther Schipper, qui joue avec la lumière. Mais ce ne sont que trois […]

lire la suite .../ ...
Semaine de Fiac (2)

Semaine de Fiac (2)

9

commentaires

Pendant la Fiac, et au-delà d’ailleurs, se tient aussi une des premières expositions de Michel Houellebecq en galerie. Houellebecq artiste, ou plutôt photographe, on l’avait découvert en 2016, au Palais de Tokyo, qui lui avait consacré une grande exposition (cf http://larepubliquedelart.com/avec-ou-sans-lautre/). Mais parce qu’elle était trop grande, justement, que l’accrochage n’était pas convaincant, qu’il avait dû recourir à des trucs ou inviter d’autres artistes (Robert Combas, entre autres) pour  « meubler », l’exposition nous avait laissé sur notre faim et n’avait pas vraiment réussi à nous persuader des qualités de plasticien du romancier. Pourtant, l’auteur des Particules élémentaires pratique la photographie depuis […]

lire la suite .../ ...
Semaine de Fiac (1)

Semaine de Fiac (1)

1

commentaire

La semaine prochaine est la semaine de la FIAC et c’est sans doute la semaine la plus chargée de l’année à Paris pour les amateurs d’art contemporain. Outre la foire elle-même, qui se tient au Grand Palais, et tous ses satellites (les projets spécifiques dans l’atrium du Petit Palais et les sculptures dans le Jardin des Tuileries, etc.), de nombreuses institutions profitent de l’occasion pour ouvrir leurs nouvelles expositions (le Palais de Tokyo avec l’artiste Tomás Saraceno, le Centre Pompidou avec l’exposition sur le Cubisme, entre autres). Et nombreuses sont aussi les galeries qui vernissent juste avant ou même pendant […]

lire la suite .../ ...
Loin du white cube

Loin du white cube

0

commentaire

Il est des lieux qui marquent par leur architecture et qui obligent les artistes qui y exposent à des projets spécifiques, qu’ils ne pourraient sans doute pas réaliser ailleurs. C’est le cas, par exemple, de l’Abbaye de Maubuisson, cette magnifique abbaye cistercienne du XIIIe siècle dans le Val d’Oise, fondée par la reine Blanche de Castille, et dédiée à l’art contemporain depuis le début des années 2000. Ses bâtiments austères et imposants, où vécurent des religieuses, imposent un silence, une concentration, une contemplation peut-être, qui n’ont pas forcément un caractère religieux, mais qui portent la marque d’un sacré, d’un rapport […]

lire la suite .../ ...
Ismaïl Bahri et Emmanuel Régent prennent leur temps

0

commentaire

On avait découvert le travail subtil et sensible d’Ismaïl Bahri lors de son exposition au Jeu de Paume, l’an passé. Et on avait été particulièrement frappé par une vidéo, Ligne, qui montre un avant-bras masculin, celui de l’artiste, sur lequel une goutte d’eau a été déposée. Placée sur cette veine (la jugulaire ?) que l’on palpe pour prendre le pouls, la goutte d’eau vibre, en fonction des battements du cœur. C’est d’une simplicité absolue, d’une beauté stupéfiante et, sans tomber dans le moindre pathos, cela montre la fragilité de l’existence, la manière dont un rien (une goutte d’eau) peut témoigner d’un […]

lire la suite .../ ...
Homme – et monde – sans qualités

1

commentaire

Avant d’évoquer l’édition 2018 du Prix Ricard, il est peut-être nécessaire de rappeler la vocation et le fonctionnement de ce prix. Fondé il y a maintenant vingt ans par le célèbre fabricant d’apéritif, il a pour but de récompenser un artiste français ou vivant en France de la scène émergente. Pour ce faire, la direction (animée par la très dynamique Colette Barbier) aurait pu faire appel à un collège de commissaires qui se serait réuni pour faire une sélection des artistes qui lui semblaient les plus prometteurs de cette scène, mais il en a été décidé autrement et on a […]

lire la suite .../ ...
Du côté des galeries parisiennes (2)

1

commentaire

Dans mon précédent billet (cf http://larepubliquedelart.com/du-cote-des-galeries-parisiennes-1/), j’évoquais les galeries qui, en cette rentrée, avaient agrandi leurs espaces (Marcelle Alix, gb agency) ou faisaient la première exposition d’un nouvel artiste (Matthew Lutz-Kinoy chez Kamel Mennour, Leslie Hewitt chez Perrotin, Kayode Ojo chez Balice Hertling). Poursuivons avec les artistes qui ont changé de galerie et qui exposent pour la première fois dans leur nouvelle enseigne. C’est le cas, par exemple, de Claire Tabouret, qui, après avoir commencé chez Isabelle Gounod et être passée par la galerie Bugada-Cargnel (qui a fermé ses portes l’an passé) travaille désormais avec la galerie Almine Rech  -il […]

lire la suite .../ ...
Du côté des galeries parisiennes (1)

1

commentaire

C’est la rentrée et les galeries parisiennes viennent de rouvrir leurs portes. En quelques jours, la semaine dernière, les vernissages se sont bousculés dans les différents quartiers « arty » de la capitale. Premier tour d’horizon. -Commençons par les galeries qui ont profité de l’été pour faire des travaux et modifier leur lieu d’exposition. Marcelle Alix, tout d’abord, qui s’est adjoint l’espace contigu de la galerie (autrefois occupé par la galerie Crévecoeur), en le faisant communiquer et en doublant ainsi sa surface. Elle ouvre avec une exposition de Gyan Panchal, cet artiste qui, avec un langage très souvent constitué d’éléments « pauvres » (au […]

lire la suite .../ ...
Masculin/féminin

Masculin/féminin

0

commentaire

Il peut sembler paradoxal d’évoquer simultanément l’exposition Tom Wesselmann qui se tient au Nouveau Musée National de Monaco et celle consacrée à Judy Chicago qui a lieu quelques kilomètres plus loin, à la Villa Arson de Nice. Car si le premier, qui fait partie des peintres du Pop-Art que l’on connaît le moins, a souvent été critiqué pour le caractère machiste de son travail et la manière dont il réduisait la femme à une chose, la seconde fait partie des grandes voix du féminisme, qui a créé en 1972, au Fresno College californien, la fameuse « Womanhouse », ce programme éducatif destiné […]

lire la suite .../ ...
Pieds nus à la Fondation Carmignac

0

commentaire

Et une nouvelle fondation d’entreprise, une ! Depuis le début de l’été, en effet, la Fondation Carmignac, du nom des deux fondateurs, Edouard, le père, homme d’affaires avisé, et Charles, le fils, qui fit jadis partie du groupe Moriarty, a ouvert ses portes et elle s’inscrit dans la longue liste des fondations privées qui, depuis la Fondation Vuitton à Lafayette Anticipations, en attendant l’ouverture de la Collection Pinault à la Bourse du Travail, fleurissent un peu partout en France depuis quelques temps. Mais à la différence des autres, qui se caractérisent en général par un projet architectural spectaculaire, celle-ci fait preuve […]

lire la suite .../ ...
Danh Vo, le trouble généralisé

4

commentaires

Dans mon précédent post (cf http://larepubliquedelart.com/melle-largent-fait-le-bonheur/), je vous parlais d’œuvres qui avaient été spécialement pensées pour répondre à l’architecture d’un lieu. C’est aussi le cas 200 km plus au sud, au CAPC de Bordeaux, où ce très bel artiste qu’est Danh Vo a été invité à concevoir une installation toute particulière pour la nef de cet ancien entrepôt qui a servi de lieu de stockage pour des denrées coloniales. Danh Vo, rappelons-le, est originaire du Vietnam, mais sa famille a fui le pays alors qu’il était enfant et l’embarcation précaire sur laquelle il avait pris place s’est échouée près des […]

lire la suite .../ ...
A Melle, l’argent fait le bonheur

0

commentaire

Connaissez-vous Melle, cette charmante et paisible bourgade des Deux-Sèvres située entre Niort et Poitiers, où, selon la légende, la fée Mélusine aurait construit son château et Catherine de Médicis rencontré le futur Henri IV ? Ségolène Royal, ex-députée de la circonscription, en a été conseillère municipale pendant plusieurs années. Mais ce sont des considérations de nature plus pérenne qui lui ont assuré sa renommée : son patrimoine architectural exceptionnel datant essentiellement du Moyen-Age. Melle possède en effet trois remarquables églises romanes du XI-XIIe siècle, dont une inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, un ancien tribunal qui aurait inspiré une fable […]

lire la suite .../ ...
Dialogues avec Picasso

Dialogues avec Picasso

0

commentaire

Picasso, encore et toujours. Comme si l’œuvre du géant d’origine espagnole n’avait pas fini de livrer ses secrets. Comme s’il y avait toujours quelque chose à relire, à redécouvrir, à réévaluer et qui changeait la perspective toute entière. Pour les musées, le nom de Picasso est aussi une garantie d’affluence et de remplissage des tiroirs caisses. Et le cycle Picasso-Méditerranée, initié par le Musée Picasso de Paris, qui a pour mission de mettre en valeur la richesse des liens unissant Picasso et la Méditerranée, au sens large, en programmant de 2017 à 2019 un cycle culturel dynamique, multiforme et pluridisciplinaire, […]

lire la suite .../ ...
La nature envahit Nice

La nature envahit Nice

2

commentaires

L’art et la nature, un sujet qui se confond presque avec l’histoire de l’art, une question éternellement débattue de savoir jusqu’à quel point l’art doit imiter, voire même dominer, la nature ou, au contraire, s’en éloigner (pour aller jusqu’au paradoxe wildien d’une « nature qui imiterait l’art »). Mais depuis les années 60, non contents de vouloir se positionner par rapport à la nature, les artistes ont aussi voulu se l’approprier, se confronter à elle et ils ont essayé de l’intégrer à leurs travaux grâce, entre autres, à l’utilisation de matériaux qui n’étaient pas artificiels, qui étaient issus directement du milieu naturel. […]

lire la suite .../ ...
Duchamp de A à Z

Duchamp de A à Z

0

commentaire

Que n’a-t-on dit sur Marcel Duchamp, le père de l’art moderne, ennemi de l’art rétinien et inventeur de l’art conceptuel ? De quels maux ne l’a-t-on accusé, dont celui d’avoir voulu bannir le bon goût et enterrer la peinture ?  Et de quelles vertus ne l’a-t-on excessivement paré, comme celle d’avoir inversé le rapport à l’œuvre avec sa célèbre formule : « c’est le regardeur qui fait l’œuvre » ? Il est vrai que les maximes de l’artiste sont parfois restées sibyllines, lui qui était grand amateur de jeux de mots, de rébus ou de contrepèteries parfois scabreuses (il a d’ailleurs commencé comme dessinateur de presse), […]

lire la suite .../ ...
Une saison en enfance

Une saison en enfance

1

commentaire

Dans mon précédent post (cf http://larepubliquedelart.com/louest-du-nouveau/), j’évoquais rapidement Vocabulary of Solitude, la magnifique et terriblement mélancolique installation d’Ugo Rondinone qui fait partie de l’exposition consacrée à l’enfance présentée cet été au Palais de Tokyo : une quarantaine de clowns couchés au sol, les yeux clos, tous dans une position et avec des vêtements différents et qui portent chacun le nom d’une action qu’un être humain accomplit au cours d’une journée, comme manger, boire, respirer, se doucher, marcher, etc. Cette installation, d’une infinie poésie et qui renvoie bien sûr à la condition humaine toute entière -je n’hésiterai pas à dire qu’elle est, […]

lire la suite .../ ...
A l’ouest, du nouveau

A l’ouest, du nouveau

1

commentaire

Diplômé de l’Ecole supérieure de design de Valenciennes puis des Beaux-Arts de Lyon, Morgan Courtois, né en 1988, s’est mis progressivement à la sculpture (il dit que c’est en grande partie la visite de l’atelier de Brancusi qui lui en a donné le déclic). Puis il a complété sa formation avec la botanique, lui qui a passé son enfance et son adolescence à la campagne, et, après avoir été tenté par l’abstraction pure et le minimalisme, il a tenté de concilier le tout en mariant le plâtre et la résine de ses premiers travaux avec les fruits, les légumes et […]

lire la suite .../ ...
Les oeuvres plutôt que les discours

1

commentaire

Après une exposition inaugurale qui avait surtout pour mission de mettre en valeur le bâtiment conçu par Rem Koolhaas et qui nous avait un peu laissés sur notre faim (cf http://larepubliquedelart.com/fondation-dentreprise-maison-dart/), on attendait avec impatience le premier projet artistique d’envergure de Lafayette Anticipations. Car la Fondation d’entreprise du magasin du même nom, qui s’est fixé un mode de fonctionnement novateur, très différent de l’idée de collection traditionnelle, entend montrer la partie la plus émergente de l’art contemporain et on se demandait ce qu’elle allait bien vouloir mettre en avant pour cette proposition qui se prépare, semble-t-il, depuis plus de deux […]

lire la suite .../ ...
Penalty pour les artistes

Penalty pour les artistes

5

commentaires

L’art contemporain et le football : deux mondes qui ne semblent pas faits pour se croiser souvent, même si certains artistes se sont inspirés de ce sport pour leur création (on pense, par exemple, aux Footballers de Nicolas de Staël, au film de Douglas Gordon et Philippe Parreno sur Zidane, Zidane, un portrait du XXIe siècle ou au sulfureux Coup de tête d’Adel Abdessemed) et si certaines expositions ont déjà été organisées sur ce thème (La Grande Galerie du Foot, par exemple, à La Villette, à l’occasion de l’Euro 2016). C’est pourtant le sujet choisi par les Magasins généraux, ce centre […]

lire la suite .../ ...