de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

L’arc-en-ciel se poursuit en janvier

0

commentaire

Le mois dernier, je rendais compte d’un certain nombre d’expositions parisiennes qui témoignaient d’un esprit très gay ou plus précisément LGBTQIA+ (Décembre arc-en-ciel – La République de l’Art (larepubliquedelart.com). C’est dans cette mouvance que s’inscrit l’exposition que propose la galerie Semiose, The Minotaur’s Daydream. Pourtant, son commissaire, Anthony Cudahy, qui est aussi un des artistes de la galerie, ne la présente pas exactement sous cet angle. Dans un texte assez énigmatique, il précise : « Je mentirais si je ne disais pas que, au cours des trois dernières années, je me suis souvent trouvé dans une familiarité grise, quelque chose qui ressemble […]

lire la suite .../ ...
Fabrice Hyber, Laurent Grasso: l’art et la science

0

commentaire

Même si le Romantisme a cherché à les opposer sous prétexte que l’un relèverait de l’imagination et l’autre de la raison, l’art et la science ont toujours cohabité ; il suffit de se souvenir de Léonard de Vinci, qui était autant inventeur qu’artiste, pour s’en convaincre. Dans l’art contemporain, ce dialogue s’est poursuivi, même s’il a parfois donné lieu à des machines autant poétiques que loufoques (Tinguely, par exemple). Mais depuis quelques années, c’est un véritable échange entre scientifiques et artistes qui s’est mis en place, donnant lieu à des œuvres qui se situent autant d’un côté que de l’autre, comme […]

lire la suite .../ ...
Au bonheur de l’artistique et de l’utilitaire

0

commentaire

On connait mal le CEAAC (Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines), ce lieu d’art de Strasbourg situé dans un quartier qui fait tampon entre le centre historique et l’université. Il s’est installé au milieu des années 90 dans le bâtiment de l’entreprise Neunreiter, qui vendait, depuis la fin du XIXe siècle, des porcelaines, faïences, poteries, verreries, luminaires et autres articles de ménage (et qui appartient toujours à la famille). C’est un bâtiment Art nouveau, qui témoigne, pour l’époque, d’une véritable francophilie dans la capitale alsacienne occupée et qu’on ne trouvait généralement que dans le privé (les monuments officiels relevaient davantage d’un […]

lire la suite .../ ...
Giacometti/Dali: l’image double

Giacometti/Dali: l’image double

0

commentaire

Depuis qu’il s’est ouvert, en 2018, dans l’ancien atelier art-déco de l’artiste Paul Follot, à Montparnasse, l’Institut Giacometti, qui va bientôt déménager pour un espace beaucoup plus important dans l’ancienne gare des Invalides, a présenté des expositions soit thématiques (Giacometti/Sade, cruels objets du désir, L’Homme qui marche, une icône du XXe siècle, entre autres) soit des confrontations avec des artistes contemporains (Annette Messager, Douglas Gordon ou récemment Sophie Ristelhueber). L’exposition qu’il présente aujourd’hui, sous le commissariat d’Emilie Bouvard, évoque la rencontre relativement brève entre deux artistes qui appartinrent, tous les deux, au mouvement surréaliste, avant d’en être exclus, et qui […]

lire la suite .../ ...
Valentin Carron, Catherine Viollet: d’après

0

commentaire

On connaissait le travail d’appropriation de Valentin Carron, cet artiste suisse qui s’ingénie à reproduire, mais dans un autre matériau, des éléments vernaculaires de l’environnement, le Valais, dans lequel il évolue. Cela va de monuments anonymes à des sculptures de l’espace public auxquelles il redonne une nouvelle forme d’existence, sans forcément nommer ses sources. Ou à mouler un morceau de bois à la forme particulièrement phallique -sorte de métaphore de la virilité de l’homme d’affaires dans le bureau duquel il l’a découvert- pour en faire une édition en aluminium (Villa Flora, 2008). Tout cela était très intelligent, cultivé, avec une […]

lire la suite .../ ...
Décembre arc-en-ciel

Décembre arc-en-ciel

0

commentaire

Nous sommes en décembre, il fait gris et l’hiver approche. Mais on peut se réchauffer le cœur -et les sens- en allant visiter les galeries et en particulier certaines, qui présentent un programme très gay en cette fin d’année. C’est ainsi que Air de Paris expose les lauréats de la première édition du Prix Utopi·e — le premier prix LGBTQIA+ dans l’art, initié par Agathe Pinet et Myriama Idir, qui s’est tenu en mai dernier aux Magasins généraux de Pantin. Initialement, il n’aurait dû y avoir qu’un lauréat qui aurait eu droit à une exposition personnelle à la galerie Marcelle […]

lire la suite .../ ...
Au Mamac de Nice, les fleurs ne sont pas pour la décoration

0

commentaire

L’édition 2022 de la Biennale de Nice, conçue par Jean-Jacques Aillagon, avait pour thème « les fleurs » et elle a donné lieu à onze expositions à travers la ville, dont la très belle exposition Matisse-Hockney, au Musée Matisse, en guise d’ouverture (cf Hockney-Matisse, le paradis retrouvé – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)). Pour la fermeture, c’est le Mamac qui s’y colle, avec sa proposition contemporaine. Il y eut, bien sûr, durant l’été, au Pôle des cultures contemporaines de Nice, le 109, une exposition qui explorait le thème avec des artistes d’aujourd’hui, Power Flower, mais celle-ci, en dépit de la qualité de […]

lire la suite .../ ...
John Giorno, Agnès Thurnauer: correspondances et mémoires

0

commentaire

Pendant longtemps, son nom -et surtout son visage- ont été associés au film d’Andy Warhol, Sleep, dans lequel on le voit dormir pendant plusieurs heures. Puis il a tracé sa propre route, en tant que poète, et des phrases tirées de ses œuvres et de son adhésion au bouddhisme (« You got to burn to shine », « Life is a killer », etc.) sont apparues dans les galeries d’art, écrites sur des fonds colorés, comme des mantras. En 2015, son compagnon et mari, Ugo Rondinone, lui consacra une sublime exposition au Palais de Tokyo, qui faisait état de tous ses talents et qui […]

lire la suite .../ ...
Cyprien Gaillard, la renaissance après la ruine

0

commentaire

Il y a une dizaine d’années, l’irruption de Cyprien Gaillard sur la scène artistique française avait fait l’effet d’une bombe. Surdoué, le jeune homme au look de bad boy, qui ne se déplaçait qu’avec sa bande, se singularisait par une pratique qui consistait à vandaliser des toiles de petits maîtres du XIXe siècle en les recouvrant partiellement de peinture. Passionné d’architecture, il réalisait aussi des gravures à la manière de Rembrandt, mais en y intégrant des tours ou des buildings de notre époque. Ou filmait des barres d’immeubles qu’on faisait sauter dans le Nord de l’Angleterre à la manière d’un […]

lire la suite .../ ...
Anri Sala, Ugo Rondinone: le temps, l’histoire et les éléments

0

commentaire

On avait été réservé, cet été, sur l’installation de Philippe Parreno qui occupait la rotonde de la Bourse du Commerce, dans le cadre de l’exposition Une seconde d’éternité qui était la première de la nouvelle directrice de la fondation, Emma Lavigne (cf A Paris, l’été – La République de l’Art (larepubliquedelart.com). Spectaculaire, certes, mais trop technique, trop complexe, d’une sophistication qui empêchait l’émotion. Soyons honnête, l’installation d’Anri Sala qui lui succède, toujours dans le cadre de cette même exposition, n’est guère plus simple, mais elle passe par la sensation, le ressenti pour aboutir à la réflexion et cet élément change […]

lire la suite .../ ...
Prix en tous genres

Prix en tous genres

1

commentaire

L’automne est la saison des prix. Comme la littérature a le Prix Goncourt, les arts plastiques ont le Prix Duchamp qui sera décerné la semaine prochaine, juste avant l’ouverture de Paris+ Art Basel, la nouvelle mouture de la FIAC. Et comme chaque année, quatre candidats ont été retenus, dont les travaux sont actuellement visibles au Centre Pompidou. Deux garçons et deux filles, parité oblige : Ivan Argote, Philippe Decrauzat, Giulia Andreani et Mimosa Echard. Ivan Argote, dont le travail se joue essentiellement dans l’espace public, fait subir un mauvais sort aux monuments officiels verticaux (les statues), qui sont souvent symboles de […]

lire la suite .../ ...
LGBTQI+, d’ici ou d’ailleurs

0

commentaire

L’homosexualité dans les pays arabes, une histoire vieille comme le monde et la source de bien des malentendus. On sait à quel point certains pays arabes (en particulier du Maghreb) furent un vivier pour de nombreux européens en quête de rencontres faciles et souvent tarifées (que l’on pense à Gide ou à Wilde par exemple) et à quel point perdura le fantasme selon lequel, du fait que les filles devaient rester vierges jusqu’au mariage, les garçons s’y satisfaisaient entre eux. Mais pour autant, dans ces pays sous le joug d’un patriarcat puissant et d’une morale religieuse qui ne l’est pas […]

lire la suite .../ ...
Myriam Mihindou, Dalila Dalléas Bouzar: performer c’est soigner

0

commentaire

Depuis plusieurs années, on a suivi régulièrement le très prospectif travail réalisé par Guillaume Désanges pour la Verrière-Hermès de Bruxelles et les différents cycles d’expositions qu’il y a mis en place (cf, par exemple, Retour à la matière – La République de l’Art (larepubliquedelart.com)). Il s’achève aujourd’hui, car le commissaire a été nommé récemment à la tête du Palais de Tokyo et un nouveau commissaire, Joël Riff, qui s’occupait jusqu’alors des résidences d’artistes de Moly-Sabata, va dorénavant le remplacer. Il clôt aussi le dernier cycle proposé, Matters of concern / Matières à panser, qui dans une perspective écologique, partait du […]

lire la suite .../ ...
Munch, Kokoschka, les méconnus célèbres

0

commentaire

Il y a beaucoup de points communs entre Edvard Munch et Oskar Kokoschka, même si le premier est généralement associé au symbolisme, alors que le second est qualifié d’expressionniste : ils sont nés avec seulement vingt ans d’écart, Munch en 1863 en Norvège, Kokoschka en 1886 en Autriche ; ils ont beaucoup voyagé et ont séjourné pendant de longues périodes à Paris ; ils se sont intéressés au théâtre et aux arts de la scène ; ils ont eu des rapports compliqués avec les femmes ; ils ont utilisé la couleur d’une manière qui s’apparente au fauvisme ; leurs toiles ont fait scandale et ont été […]

lire la suite .../ ...
De Mira Schor à Cyril Duret, grand écart

0

commentaire

L’éclectisme étant une des règles de base de ce blog, je voudrais vous parler aujourd’hui de deux expositions qui se tiennent à peu près à l’opposé sur le plan esthétique et qui ne témoignent pas du tout des mêmes préoccupations, mais qui ont un médium commun, la peinture. Il s’agit de l’exposition de Mira Schor à la galerie Marcelle Alix et de celle de Cyril Duret à la galerie Loeve&Co Marais. Mira Schor est une artiste américaine que l’on ne connait quasiment pas en France. Pourtant, ce n’est plus une jeune artiste, puisqu’elle est née en 1950. Elle est issue […]

lire la suite .../ ...
Rentrée des galeries, première salve

0

commentaire

C’est la rentrée, les galeries rouvrent et une première salve d’expositions a été vernie le week-end dernier. Parmi elles, certaines ont décidé d’opérer une transition en douceur en proposant des œuvres qui rappellent les vacances, les couleurs, une certaine insouciance. C’est le cas de la galerie Michel Rein, qui propose une exposition d’Armand Jalut intitulée Hanging in place (« Tout est à sa place »), en souvenir des paroles d’une chanson écrite par Lee Hazlewood en 1970, célébrant le cuir et la dentelle. Et le cuir, effectivement, avec ses plis et ses reflets, est une matière que le peintre, avec une grande […]

lire la suite .../ ...
Fernand Léger fait son cinéma

0

commentaire

*J’ai été tellement pris par le cinéma que j’ai failli lâcher la peinture. », avouait Fernand Léger en 1954, c’est-à-dire peu de temps avant sa mort. Il est vrai que pour cet artiste, qui avait passé sa vie à mettre du mouvement dans sa peinture, le cinéma était l’art parfait, celui qui synthétisait ses recherches en matière de dynamisme, de contrastes, de rythme et qui était à la croisée de toutes les pratiques. Et il avait l’avantage de s’adresser aux classes populaires, ce qui ne laissait pas indifférent l’adhérent au Parti communiste, qui avait été le chantre du Front Populaire. […]

lire la suite .../ ...
Christian Bérard, la peinture masquée

1

commentaire

Le petit livret distribué au visiteur de l’exposition qui se tient à la Villa Paloma de Monaco s’ouvre par ces mots : « L’exposition Christian Bérard, Excentrique Bébé s’appuie sur la notion de modernismes excentriques, théorisée par l’universitaire Tirza True Latimer (née en 1950 à la Nouvelle Orléans), en faveur d’une relecture alternative du récit normatif de l’histoire de l’art moderne ». En clair, l’idée est de remettre en lumière des artistes que l’histoire de l’art officielle a quelque peu éclipsés. Mais tel est le jargon qui sévit trop souvent dans le milieu de l’art contemporain et qui se croit obligé de chercher […]

lire la suite .../ ...
A Paris, l’été

A Paris, l’été

0

commentaire

Cette fois, ça y est, les vacances sont bien là. La Capitale est désertée, les galeries ont baissé leur rideau et, pour les amateurs d’art contemporain, l’heure est à la disette. Mais il reste les musées qui sont ouverts tout le temps et, pour ceux qui sont obligés de rester à Paris au mois d’août (ou qui ont choisi de le faire), nous avons sélectionné deux expositions qui se tiennent d’ailleurs à quelques centaines de mètres l’une de l’autre. La première est celle qui a lieu à la Bourse du Commerce à la Pinault Collection. C’est la première exposition dont […]

lire la suite .../ ...
Ann Veronica Janssens: et la lumière fut!

1

commentaire

Il y a peu d’œuvres dans l’exposition d’Ann Veronica Janssens à la Collection Lambert d’Avignon, on met peu de temps à la parcourir, mais quand on la quitte, on a le sentiment qu’il s’est passé quelque chose, qu’on a vécu quelque chose de singulier. Comme une expérience, un ressenti plutôt que le fruit d’une réflexion intellectuelle. Est-ce la force des œuvres présentées ? La manière dont elles sont disposées dans l’espace ? On met du temps à comprendre que ce qui nous a d’abord troublé, c’est la lumière, qui entre de part et d’autre du premier étage de l’Hôtel de Montfaucon, où […]

lire la suite .../ ...