de Patrick Scemama

en savoir plus

La République de l'Art

Expositions

L’Ibéro-Amérique à la Fondation Hippocrène

0

commentaire

Située à deux pas de la Villa Emerige où se tient l’exposition En forme de vertige dont je vous parlais la semaine dernière (cf http://larepubliquedelart.com/revelations-emerige-2017-vaste-choix/), la Fondation Hippocrène bénéficie d’un lieu exceptionnel : le bureau de l’architecte moderniste Mallet-Stevens, qui a aussi conçu les immeubles voisins. Cette fondation, dirigée jusqu’à l’an passé par Michèle Guyot-Roze (elle vient de céder la présidence à son neveu, Alexis Merville, mais reste vice-présidente) a pour vocation de rapprocher les jeunes européens, en particulier dans le domaine de l’éducation et de la culture, et elle multiplie les projets en ce sens. Depuis plusieurs années, elle organise […]

lire la suite .../ ...
Révélations Emerige 2017: vaste choix

1

commentaire

De plus en plus de salons, prix et expositions (Prix Ricard, Salon de Montrouge, Jeune Création, etc.) promeuvent les jeunes artistes. Et l’on ne saurait s’en plaindre, tant est compliqué pour eux le passage entre la fin des études –et donc la fin des aides en tous genres- et le début de la vie professionnelle, à laquelle, d’ailleurs, beaucoup finissent par renoncer. Parmi ces « tremplins », la « Bourse Révélations Emerige », fondée il y a quatre ans par Laurent Dumas, le PDG du groupe immobilier du même nom, occupe une place de choix (cf http://larepubliquedelart.com/emerige-recompense-les-jeunes-talents/). S’adressant aux artistes français de moins de […]

lire la suite .../ ...
Women House, paroles de femmes

Women House, paroles de femmes

4

commentaires

Les choses changent. Enfin, progressivement. Longtemps asservies et réduites au silence par le pouvoir masculin, les femmes prennent peu à peu la place qui leur revient au sein de notre société, même si on apprend encore aujourd’hui que les inégalités salariales se sont creusées entre les deux sexes au cours des dernières années. Elles changent dans le monde entier, et en particulier en ce moment, avec la légitime libération de la parole consécutive à l’affaire Weinstein, dont on espère cependant qu’elle n’aboutira pas à une guerre des sexes (lire à ce propos la surprenante et plutôt juste analyse de Nicolas […]

lire la suite .../ ...
Radicalement vôtre

Radicalement vôtre

1

commentaire

En vérité, je n’avais pas l’intention de parler de l’actuelle Biennale de Venise, parce que beaucoup de choses ont été écrites à son sujet et qu’elle se termine dans un mois, fin novembre. Mais la force et la radicalité de la proposition d’Anne Imhof, Faust, qui a remporté le Lion d’or du meilleur pavillon national, m’incite à le faire. Anne Imhof, on l’avait découvert en France en 2015, au Palais de Tokyo, avec une surprenante performance, Deal, donnée dans le cadre du festival Do Disturb, qui mettait en scène des lapins et des hommes dans une chorégraphie nocturne basée sur […]

lire la suite .../ ...
Camille Henrot règne à la FIAC

1

commentaire

Avant le beaujolais, la FIAC 2017 est arrivée ! Et par rapport à la précédente édition, pas de grand changement, si ce n’est le petit retour du design qui occupe désormais la place laissée vacante par le Prix Marcel Duchamp qui se tient à Beaubourg (cf http://larepubliquedelart.com/en-ce-moment-au-centre/). On retrouve donc des œuvres de plus grand format (mais toujours à la vente), au Petit Palais, On Site, avec des pièces, entre autres, de Johan Creten, Enrique Ramirez, Fabrice Samyn ou Hans Schabus. L’avenue Winston Churchill est à nouveau piétonnisée et, là, c’est un Projet pour un musée éphémère de Yona Friedman qui […]

lire la suite .../ ...
Une Biennale de Lyon moderne et contemporaine

4

commentaires

Dans le jargon de l’art, est appelé « contemporain » tout ce qui va, en gros, du Pop-Art des années 60 à nos jours. Et le « moderne » est ce qui le précède, depuis la fin du XIXe siècle. C’est sans doute pour transcender cette distinction un peu artificielle, puisque les deux termes ont des origines et renvoient à des concepts très proches, qu’Emma Lavigne, la commissaire de l’actuelle Biennale de Lyon, la deuxième du cycle consacré justement à la question du « Moderne », a choisi de faire se côtoyer des artistes catalogués dans ces deux registres et montré le dialogue qui pouvait s’établir […]

lire la suite .../ ...
Regards croisés

Regards croisés

6

commentaires

Les musées invitent souvent des artistes contemporains à dialoguer avec leurs collections. Cela permet, pour le musée, de jeter un autre regard sur les œuvres exposées et, pour l’artiste, de montrer d’où il vient, comment son travail est le fruit de tout ce qui l’a précédé. Mais encore faut-il que le choix de l’artiste soit pertinent et qu’il permette une rencontre fructueuse, comme ce fut le cas, par exemple, il y a quelques années, avec l’invitation faite à Jan Fabre, au Louvre, de montrer ses œuvres au sein des collections de peinture flamande. Deux expositions s’inscrivent cette semaine dans cette […]

lire la suite .../ ...
En ce moment, au Centre…

En ce moment, au Centre…

3

commentaires

Précédemment, le Prix Marcel Duchamp, organisé par l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français) et qui est aux arts plastiques ce que le Goncourt est à la littérature, était présenté dans le cadre de la FIAC. Au milieu des stands et des négociations, un espace spécial lui était réservé et c’est au sein même de la foire que le Prix était proclamé. Mais depuis deux ans, les règles ont changé et c’est désormais le Centre Pompidou, où le lauréat avait déjà une exposition, qui accueille les propositions des quatre finalistes (la « shortlist » se résume toujours à quatre noms). […]

lire la suite .../ ...
L’art au service des migrants

L’art au service des migrants

1

commentaire

Aux yeux du grand public, l’art contemporain apparait souvent comme un objet de spéculations, un marqueur social qui permet aux plus riches d’affirmer leur appartenance de caste et, au besoin, de s’enrichir encore davantage. Cette image, hélas, n’est pas toujours complètement fausse, mais elle n’est que partielle et l’art sait aussi soutenir des causes, comme il a pu le faire à l’époque de l’épidémie du SIDA ou comme il continue à la faire pour la lutte contre d’autres maladie ou des catastrophes humanitaires. Une des grandes causes de notre époque est celle des migrants et le milieu des artistes en […]

lire la suite .../ ...
La Callas, du mal d’amour à la vénération

0

commentaire

Une fois n’est pas coutume, parlons musique. D’autant que certains se souviennent peut-être que je viens du spectacle vivant (de l’Opéra de Paris très exactement) et que je reste attaché à cette forme d’art. Et surtout qu’en l’occurrence, la musique ne s’écoute pas seulement, mais se donne aussi à voir sous la forme d’une exposition. Cette exposition, c’est la première qui se tient à la Seine Musicale de Boulogne, qui a ouvert ses portes récemment, sur l’Ile Seguin. Elle est consacrée à Maria Callas, à l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition. Lorsque je l’ai vu programmée, j’ai pensé qu’il […]

lire la suite .../ ...
Monet et la rentrée

Monet et la rentrée

0

commentaire

Il est toujours passionnant de voir ce que les artistes collectionnent. Cela en dit parfois plus long sur leur travail que l’accrochage de leurs propres œuvres. C’est ainsi que la collection personnelle de Picasso, exposée au dernier étage de son musée parisien, permet de voir l’admiration que le peintre espagnol a porté à Matisse et le dialogue qu’il a toujours entretenu avec les maîtres anciens. La description que Jeff Koons a livrée avant l’été, lors du Festival de l’histoire de l’art de Fontainebleau, de sa propre et considérable collection (où les maîtres anciens règnent aussi en maître) a souligné à […]

lire la suite .../ ...
Roulez jeunesse!

Roulez jeunesse!

1

commentaire

Chaque année, le Prix Ricard signe le début de la saison artistique. L’an passé, la commissaire et artiste Isabelle Cornaro (cf http://larepubliquedelart.com/un-prix-ricard-hors-format/) avait donné une large place à la vidéo et c’est d’ailleurs un vidéaste, Clément Cogitore, qui avait remporté le Prix. Cette année, Anne-Claire Schmitz, qui est en charge de la sélection, consacre elle-aussi un tiers de l’exposition à l’image animée (deux artistes sur six) et intitule celle-ci Les Bons Sentiments. « A l’ère de la fameuse « post-vérité » et des faits alternatifs, explique-t-elle, il pourrait paraître quelque peu risqué, gênant, voire engagé de vouloir se confronter à la place du […]

lire la suite .../ ...
Claire Tabouret, six ans après

3

commentaires

Claire Tabouret est une vedette. En quelques années, la jeune peintre française (née en 1981) a acquis un statut que lui envient nombre de ses collègues et dont bien peu disposent sur le plan international. Tout a commencé lorsque l’artiste, qui était encore à la galerie Isabelle Gounod, a été repérée par François Pinault qui lui a acheté plusieurs toiles et l’a montrée dans un de ses musées vénitiens. Grâce au mécène, elle a pu trouver un atelier à Los Angeles, s’intégrer à la scène artistique locale et y montrer son travail dans différentes institutions. Entre-temps, elle a aussi changé […]

lire la suite .../ ...
Eileen Gray ou l’élégance moderniste

1

commentaire

Ouverte au public depuis seulement deux ans, E-1027, la maison construite par Eileen Gray à Roquebrune-Cap-Martin, près de Menton, revient de loin. Il faut dire que son destin fut des plus singuliers : conçue par la géniale ensemblière dans les années 30, pour et avec l’aide de son amant, l’architecte Jean Badovici, qui était le fondateur et le rédacteur de la revue L’Architecture vivante, elle ne fut occupée par elle que deux ans, jusqu’à sa séparation avec Badovici1. Par la suite, Eileen Gray n’y revint jamais. Badovici, qui était proche de Le Corbusier, invita à plusieurs reprises son illustre collègue à […]

lire la suite .../ ...
Redécouvrir l’Ecole de Nice

9

commentaires

Il est des choses que l’on croit bien connaître, parce qu’on les a souvent vues ou qu’il en a souvent été question. C’est le cas de ce que l’on a appelé « l’Ecole de Nice », ce mouvement artistique qui, dans les années 60, a vu le jour sur la Côte d’Azur et a été à la pointe de l’avant-garde en France. On la voyait dans les collections permanentes du Mamac de Nice ou dans celles du Musée national d’art moderne et les récentes rétrospectives de Martial Raysse dans ce même musée ou de Ben au musée Maillol, par exemple, nous avait […]

lire la suite .../ ...
Art en Provence

Art en Provence

1

commentaire

Provence, terre de festivals. Pendant l’été, tandis que Paris s’endort, c’est beaucoup vers le sud que se déplacent les grandes manifestations culturelles. A Avignon, où le festival vient récemment de s’achever, la Collection Lambert présente quatre expositions, dont une, intitulée On aime l’art ! agnès b., qui est une partie de la collection de la célèbre styliste. Pour la réaliser, Eric Mézil, le directeur du musée, a choisi quelques 400 pièces parmi les 5000 que compte la collection, que l’on a déjà pu en partie voir cet hiver, à Paris, au Musée de l’Histoire et de l’Immigration, et qui devrait prochainement […]

lire la suite .../ ...
Quand art rime avec science

Quand art rime avec science

0

commentaire

L’art et la science, un vieux compagnonnage qui date de la Renaissance, à l’époque où les artistes cherchaient à comprendre le monde et où les beaux-arts à proprement parler n’étaient qu’un outil parmi d’autres dans cette quête (cf les expériences en tous genres de Léonard de Vinci). C’est pour prolonger cet éternel dialogue que le Palais de Tokyo a choisi de présenter, dans le cadre de sa saison Histoires naturelles1, l’exposition Le Rêve des formes, qui a été réalisée avec le Fresnoy, Studio national des arts contemporains de Tourcoing, à l’occasion de son vingtième anniversaire. D’après les commissaires, Alain Fleischer, […]

lire la suite .../ ...
Hockney, mouvement perpétuel

1

commentaire

Il est des artistes qu’on admire et dont on a vu tellement d’œuvres qu’on croit tout connaître d’eux. C’est le cas de David Hockney, qui est, parmi les artistes vivants, un des plus légendaires. En me rendant au Centre Pompidou voir la rétrospective qui lui est consacrée, je pensais retrouver  la même exposition que celle que j’avais vue à la Tate Britain de Londres cet hiver et dont j’avais rendu compte (cf http://larepubliquedelart.com/tillmans-hockney-au-depart-etait-le-sexe/). Or, il n’en est rien, même si la Tate est coproductrice de l’exposition, avec le Metropolitan de New York, où elle ira ensuite. D’abord parce qu’il y […]

lire la suite .../ ...
Aux folies bâloises

Aux folies bâloises

0

commentaire

Toujours plus grand, toujours plus beau, toujours plus haut : telle pourrait être la devise de la Foire de Bâle qui s’est ouverte cette semaine et qui se termine ce week-end. Une foire qui, cette année, semble avoir battu de nouveaux records puisque les américains, qui n’étaient pas venus l’an dernier, à cause des attentats, sont de retour et que les chinois n’entendent pas laisser leur part de gâteau. Dans la section principale, les meilleures galeries du monde (la sélection est drastique) ont sorti leurs plus belles pièces pour séduire les collectionneurs exigeants, qui, après la Biennale de Venise et la […]

lire la suite .../ ...
Xinyi Cheng, peinture au poil

1

commentaire

Cette semaine, j’envisageais de vous parler de Derain, Balthus, Giacometti, une amitié artistique, la très belle exposition qui vient de s’ouvrir au Musée d’art moderne de la ville de Paris. Car on y apprend – ce que l’on ne sait pas forcément – que les trois artistes, bien que de générations différentes (presque 30 ans d’écart entre Derain et Balthus), étaient proches les uns des autres et qu’ils partageaient de mêmes préoccupations esthétiques (le rapport à l’art et aux civilisations anciennes, le goût de la matière et de la pesanteur, le regard sur la réalité « merveilleuse, inconnue », comme le disait […]

lire la suite .../ ...
PAGE12345...10...Last »